Share |

Moyen-Orient

Il sort l’artillerie lourde. Persuadé que la confrérie veut anéantir l’Occident, le président américain prépare un décret pour l’inscrire sur la liste des organisations terroristes. Mais quels mouvements vise-t-il exactement ? Au Maghreb, les partis islamistes tentent de se rassurer.

Al Azhar a enfin validé officiellement, plusieurs années de recherche du Professeur Rached sur l’obligation religieuse de porter le voile islamique qui couvre la tête. C’est clair, net et précis, il s’agit plus d’une habitude enracinée que d’un devoir religieux dicté par Dieu.

Lors du traditionnel toast de Roch Hachana au ministère des Affaires étrangères, le Premier ministre a indiqué que jamais dans l’histoire de l’Etat d’Israël, les relations avec des pays arabes sunnites n’auront été aussi bonnes qu’à l’heure actuelle

La cible visée, Masayaf (également orthographiée Messiaf), est située à 213 kilomètres à vol d’oiseau de Métula, le point israélien le plus proche de l’objectif. Selon des sources concordantes, la position a été totalement détruite. 

L’innovation se déploie dans tous les domaines de la vie. La matrice de ce mot contient le principe nucléaire de sa fonction et de son pouvoir. Toute existence terrestre en dépend. Elle donne sens et prééminence à d’infinis projets qui assurent pérennité, puissance, bienfait ou grave nuisance.

Jamais le califat n'a été autre chose qu'une horreur partout dans l'histoire et ça a réprimé des innovations, ça a réprimé des doctrines. Le califat est responsable de cette énorme tromperie qui a débouché aujourd'hui sur Daech et compagnie.

L’Iran a déjà installé au Liban des fabriques de missiles très précis au profit du Hezbollah, qui rendraient ces armes plus efficaces et redoutables face à Israël. C’est la parade trouvée par les Iraniens face aux destructions de convois d’armement de Syrie vers le Liban par des « avions mystérieux ».

Depuis 2006, le Hezbollah, grâce aux armes qu’il reçoit de Téhéran, s’est imposé comme un Etat dans l’Etat, disposant de sa propre armée et supplantant les institutions nationales chaque fois qu’il le décide.

"Je ne suis pas sûr que l'administration Trump puisse offrir quelque chose d'unique pour résoudre le conflit israélo-palestinien" a déclaré lundi Jared Kushner, le gendre de Donald Trump, lors d'une conversation privée avec les stagiaires du Congrès

La gagnante du concours de beauté Miss Lebanon Emigrant 2017, Amanda Hanna, qui possède la double nationalité suédoise et libanaise, a été déchue de son titre après que les organisateurs ont découvert qu’elle s’était rendue en Israël l’année précédente.

Le statut de « Dhimmi » constituait en principe une forme de protection des non-musulmans monothéistes, mais au prix de règles infamantes telles que l’interdiction de posséder des armes, de témoigner au tribunal,  de monter à cheval, de l’obligation de porter des signes distinctifs, d’être assujettis à une taxe spéciale et de veiller à ce que les habitations soient plus basses que celles des musulmans. 

Les interprétations orthodoxes de l’islam rejettent les autres expressions de l’islam qui ne cadrent pas avec leur credo. La renaissance d’Israël est perçue comme un revers de l’islam.

Le 20 août 1955, en effet, est une date marquée au fer rouge. Les historiens la comparent au 10 juin 1944, où, dans la campagne limousine, une compagnie de la 2ème division blindée SS Das Reich avait envahi le village d'Oradour-sur-Glane et exterminé la quasi-totalité de la population.

Quand le mouvement sioniste a pris forme et consistance, et quand des Juifs sont revenus sur la terre d’Israël à la fin du dix-neuvième siècle et au début du vingtième siècle, on le sait, mais ce doit être répété, il y avait là des Arabes, peu nombreux, sujets de l’empire ottoman à l’époque.

Pour le professeur Jacob Ausderan, la coopération de Trump avec Poutine fera traîner en longueur la crise en Syrie. Est-ce dans l’intérêt d’Israël ? 

Les entretiens avaient pour but l’instauration de "zones de sécurité" à proximité des frontières syro-israélienne et syro-jordanienne.

Comme nombre de ses prédécesseurs qui vivent confortablement dans les prisons israéliennes, et comme ceux d’entre eux qui ont été relâchés, le répugnant tueur islamique qui a assassiné trois personnes à Halamish, en Samarie, le vendredi 21 juillet et qui n’a pas été tué par les forces de sécurité, sera grassement rémunéré pour le reste de ses jours par l’Autorité Palestinienne.

En marge du sommet du G20 à Hambourg, le 7 juillet dernier, les présidents russe et américain se sont entendus de manière surprenante pour imposer un cessez-le-feu dans le sud-ouest de la Syrie, aux confins des frontières séparant ce pays de la Jordanie et d’Israël.

La décision du Premier ministre indien Narendra Modi de se rendre en visite à Jérusalem et non à Ramallah a suscité de nombreux commentaires.

Le président de l’Etat Reouven Rivlin a déclaré: « Cette décision de l’Unesco prouve une nouvelle fois que cette organisation s’acharne à diffuser des mensonges antijuifs alors qu’il se tait en même temps sur la destruction méthodiques dans la région des sites du patrimoine universel par des extrémistes brutaux ».

L'ambassadrice américaine auprès des Nations unies Nikki Haley a adressé vendredi une lettre à deux hauts responsables de l'instance internationale, les exhortant à s'opposer au vote de la résolution de l'UNESCO, visant à inscrire la ville de Hébron et le site du Tombeau des Patriarches en tant que site palestinien protégé.

S'il est tout à fait légitime de critiquer le gouvernement Israélien, comme celui de n'importe quel pays, et même de s'insurger contre nombre de ses politiques, il serait dommageable de passer à coté de certaines vérités, qui font que les israéliens s'inquiètent de la crédibilité du partenaire pour la paix que l'on tente de leur imposer.

Le monde occidental a accepté le fait que la Russie, présente sur le sol syrien depuis 2 ans, occupe la côte méditerranéenne avec 2 Ports et 2 aéroports. Il s’est  habitué à voir le Hezbollah et les milices shiites libanaises impliquées dans le conflit syrien et soutenant le président Bashar el Assad. 

Le film Wonder Woman, qui remporte un succès planétaire, est boycotté dans le monde musulman. Le discours le plus souvent utilisé pour expliquer ce boycott est que l’actrice principale est une juive israélienne qui a un passé militaire dans Tsahal. 

Contenu Correspondant