Share |

Histoire

Au sommet de sa gloire en Europe en 1941, Hitler regarde vers l’Afrique où ses alliés italiens se heurtent à de courageuses troupes britanniques isolées. Il décide d’envoyer un de ses meilleurs hommes, le général Rommel, à la tête d’une armée moderne et motivée répondant au nom de Deutsches Afrikakorps. 

La connaissance du Maroc par Charles de Foucauld n’aurait jamais été possible sans l’aide d’un homme : Mardochée Ben Serour. Un juif marocain, grand explorateur, que l’histoire n’a finalement pas si bien remercié.

La déclaration Balfour est une lettre envoyée le 2 novembre 1917 par Lord Arthur James Balfour, ministre britannique des affaires étrangères à Lord Walter Rothschild, représentant des juifs britanniques. Il annonce que le gouvernement britannique "envisage favorablement l’établissement en Palestine d’un foyer national pour le peuple juif".

L'histoire des Juifs, après la destruction de Jérusalem (70 après J.-C.), est celle d'un peuple dispersé, conservé par sa foi, sa Loi et sa vie spirituelle. 

Le 8 novembre 1942,   à 4 heures du matin, Deux grands bâtiments de guerre,  le Philadelphia  et  le New York, accompagnés de quatre destroyers,  neuf escorteurs et dragueurs,  six transports de troupes et un pétrolier se présentent devant le port de Safi. 

Le nouvel an tombe le 1er janvier : l'affirmation semble évidente, mais cela n'a pas toujours été le cas. Pourquoi ce jour a-t-il été choisi ? Quelles ont été les autres premiers jours de l'an ? Remontez le temps et découvrez les tribulations de la nouvelle année.

L'histoire des juifs au Maroc est très ancienne et fut nourrie par diverses vagues de réfugiés à la suite des vicissitudes et persécutions dont ont été victimes les Juifs au cours de l'histoire.

Substantif et adjectif, l'appellation "séfarade" est appliquée aux Juifs dont les ancêtres vécurent dans l'Espagne médiévale, et plus généralement les membres des communautés juives non achkénaze.

Saviez-vous qu’une communauté juive prospère habitait autrefois l'Arabie Saoudite? Durant presque un millénaire, des Juifs vécurent au nord de la péninsule, dans les oasis du Teyma, Khaybar, et Yathrib 

Pour les jeunes générations de Marocains, l’image du juif est réduite à celle du soldat israélien arrogant, injuste et brutal. Et pourtant, pendant des siècles les choses étaient différentes. 

Joseph naquit en Espagne à l'époque où la cruelle Inquisition était au pouvoir. Les Juifs n'étaient plus libres de servir le Dieu de leurs pères. La plupart de ceux qui désiraient demeurer ouvertement fidèles à leur foi – ce fut le cas du plus grand nombre – avaient été expulsés (1492). 

Le 30 novembre a été fixé par le gouvernement israélien comme le jour de commémoration de l’exode de près de 900.000 Juifs d’Afrique du Nord, du Proche-Orient et d’Iran suite à la création de l’Etat d’Israël. 

Si la grande majorité des juifs d'Afrique du Nord et du Maroc sont arrivés à partir de 1492, fuyant l'Espagne et les persécutions d'Isabelle la Catholique, il est attesté que des communautés étaient implantées bien avant : depuis la première diaspora suite à la destruction du premier temple de Jérusalem par Nabucchodonosor

Archives du Maroc et le Musée français mémorial de la Shoah vont travailler de concert sur tous les sujets relatifs à l’histoire des juifs et du judaïsme dans les pays d’Afrique du Nord, notamment en matière de recherche, d’échange d’archives et d’organisation d’événements culturels et scientifiques.

Le Rabbin Albert Brahim Guigui s'exprime Sur l'attitude du Maroc en 40-45 et de la reaction courageuse du Sultan Mohammed V face aux nazis et au regime de Vichy

Dans un essai George Orwell décrit la condition misérable des Juifs à Marrakech où il s'est rendu en 1939.  Les Juifs vivaient en communauté et exerçaient les mêmes métiers que les Arabes, à l'exception de l'agriculture.  

Breve historia de los judíos sefaradies. Desde su expulsión de España, y como vivieron en paz 450 años con musulmanes y católicos. English subtitles

L’arrivée au Canada d’une vague d’immigrants juifs d’Afrique du Nord, poussés à quitter leurs pays dans le contexte de la décolonisation européenne a transformé l’équilibre interne et le visage de l’importante communauté juive canadienne, jusque-là composée d’immigrants principalement ashkénazes

Quelques clichés d'un Passé des Juifs du Maroc en photos. Ils marquent une présence millénaires en terre Marocaine. D'autres diaporamas vous seront présentés en plusieurs vidéos, avec des photos traitant de divers sujets.

 En deux mille ans d’histoire, la Communauté juive marocaine a accumulé un patrimoine culturel gigantesque. La culture judéo-marocaine est riche. Les juifs marocains, partout où ils vivent, sont attachés à leurs racines, à leur identité à leur coutumes. 

Regardez la vidéo «La croix gammée et le turban. La tentation nazie du Grand mufti

Jamais un personnage historique n'a fait l'objet de tant de contreverses et d'interprétations. La reine Kahina est en effet plus qu'une reine au comportement exemplaire et héroïque. Elle est un symbole de résistance, et habite l'imaginaire des berbères.

On y trouvait, classés par ordre d’importance numérique, les familles Malka, Elkoubi, Abetan, Abitbol, Ohana, Pérez et Edery, dont les trois premières habitaient Asfalou ; 

Les habitants de l’Afrique du Nord sont tous à l’origine des Berbères. La conquête arabo-musulmane n’a laissé sur place que peu de soldats venus de l’Arabie et de l’Orient arabisé. Néanmoins, la civilisation arabe et la religion musulmane réussirent à s’implanter dans les villes, à les arabiser, et à les islamiser.

Contenu Correspondant