Share |

Histoire

L'idée ne devait pas répondre aux caprices du hasard, mais la reconduction d’un précédent historique qui marqua Lyautey, l’Amérique, et une nouvelle vocation pour le pays, tournée désormais vers l’Atlantique. Rabat serait la Washington du Maroc, tout comme Casablanca sa New York.

Dès le début de la Seconde Guerre mondiale, l'Afrique du Nord française (départements d'Algérie, protectorats du Maroc et de la Tunisie) s'était placée sous l'autorité du gouvernement de Vichy, lui-même inféodé à l'occupant allemand.

Comment le jeune Etat juif parvient-il à s'implanter dans un environnement hostile tout en poursuivant un processus de construction nationale particulièrement original ?

Le 30 Novembre est la journée nationale de commémoration d’un million de réfugiés juifs des pays arabes au 20ème siècle. « Les Réfugiés Oubliés » a été projeté devant les membres du Congrès américain à Washington lesquels ont été émus par le film qui décrit cette partie oubliée de l’histoire 

Dans le vieux Maroc indépendant — le Maroc d'avant le protectorat — les Sultans usaient volontiers des lumières et de l'habilité des Juifs dans la marche des affaires de l'Etat.

Le voyageur Charles de Foucault qui visita le Maroc en 1883-1884, décrivit ainsi la condition de servage des Juifs de l'intérieur : « Tout Juif du Bled-es-Siba appartient corps et biens à son seigneur, son sid..

Le silence s'est fait dans la grande salle centrale de la synagogue Bichi de Tripoli en ce 22 avril 1928, le moment est solennel, le grand rabbin Yitshaq 'Haï Bokobza va prononcer en hébreu un texte du rituel et donner ainsi sa bénédiction au souverain d'Italie Vittorio Emanuele III (1869-1947), accompagné de la reine Elena di Montenegro (1873-1952), son épouse. 

Quelles sont aujourd'hui les «traces» concrètes ou symboliques de la présence juive au Maroc ?

La vie des juifs dans l'Europe médiévale, si riche en aspects exaltants, est jalonnée aussi par des épisodes sanglants qui illustrent abondamment l'épithète de "barbare", si souvent accolée à la société médiévale d'Occident. 

Pour Georges Bensoussan, la tolérance de l'islam n'est qu'un mythe. La preuve, les souffrances subies par les juifs en terre musulmane.

Le sultan Moulay Abd el-Hafid, assiégé par plusieurs tribus dans sa capitale, Fès, demande l'intervention militaire de la France, ce qui provoque une crise avec l'Allemagne. 

Le présent ouvrage est consacré aux juifs de Safi, la ville de tolérance et de coexistence par excellence, celle où les juifs et les musulmans ont cohabité, dans les moments les plus dramatiques comme les plus prospères.

L'histoire de cet homme hors du commun commence en 1603 lorsqu'il a près de 50 ans et quitte l'Empire saadien, en proie aux guerres, pour acheter en Espagne des bijoux pour le compte du sultan Moulay Zidane appelé à régner sur l'empire (de 1603 à 1628).

Au sommet de sa gloire en Europe en 1941, Hitler regarde vers l’Afrique où ses alliés italiens se heurtent à de courageuses troupes britanniques isolées. Il décide d’envoyer un de ses meilleurs hommes, le général Rommel, à la tête d’une armée moderne et motivée répondant au nom de Deutsches Afrikakorps. 

La connaissance du Maroc par Charles de Foucauld n’aurait jamais été possible sans l’aide d’un homme : Mardochée Ben Serour. Un juif marocain, grand explorateur, que l’histoire n’a finalement pas si bien remercié.

La déclaration Balfour est une lettre envoyée le 2 novembre 1917 par Lord Arthur James Balfour, ministre britannique des affaires étrangères à Lord Walter Rothschild, représentant des juifs britanniques. Il annonce que le gouvernement britannique "envisage favorablement l’établissement en Palestine d’un foyer national pour le peuple juif".

L'histoire des Juifs, après la destruction de Jérusalem (70 après J.-C.), est celle d'un peuple dispersé, conservé par sa foi, sa Loi et sa vie spirituelle. 

Le 8 novembre 1942,   à 4 heures du matin, Deux grands bâtiments de guerre,  le Philadelphia  et  le New York, accompagnés de quatre destroyers,  neuf escorteurs et dragueurs,  six transports de troupes et un pétrolier se présentent devant le port de Safi. 

Le nouvel an tombe le 1er janvier : l'affirmation semble évidente, mais cela n'a pas toujours été le cas. Pourquoi ce jour a-t-il été choisi ? Quelles ont été les autres premiers jours de l'an ? Remontez le temps et découvrez les tribulations de la nouvelle année.

L'histoire des juifs au Maroc est très ancienne et fut nourrie par diverses vagues de réfugiés à la suite des vicissitudes et persécutions dont ont été victimes les Juifs au cours de l'histoire.

Substantif et adjectif, l'appellation "séfarade" est appliquée aux Juifs dont les ancêtres vécurent dans l'Espagne médiévale, et plus généralement les membres des communautés juives non achkénaze.

Saviez-vous qu’une communauté juive prospère habitait autrefois l'Arabie Saoudite? Durant presque un millénaire, des Juifs vécurent au nord de la péninsule, dans les oasis du Teyma, Khaybar, et Yathrib 

Pour les jeunes générations de Marocains, l’image du juif est réduite à celle du soldat israélien arrogant, injuste et brutal. Et pourtant, pendant des siècles les choses étaient différentes. 

Joseph naquit en Espagne à l'époque où la cruelle Inquisition était au pouvoir. Les Juifs n'étaient plus libres de servir le Dieu de leurs pères. La plupart de ceux qui désiraient demeurer ouvertement fidèles à leur foi – ce fut le cas du plus grand nombre – avaient été expulsés (1492). 

Contenu Correspondant