Share |

Histoire

Le président de la République Emile Loubet, suivant l'avis de son président du Conseil, Waldeck-Rousseau, gracie le 19 septembre 1899 Alfred Dreyfus, qui avait été condamné quelques jours auparavant à 10 ans de réclusion lors de la révision de son procès. Que s’est-il passé ?

Que reste-t-il de l’Andalousie ? Comment expliquer la fascination qu’exerce (encore aujourd’hui) cette partie du monde sur plusieurs millions d’Arabes et de musulmans, partout dans le monde ?

Montage d'archives évocant la carrière de Mehdi BEN BARKA depuis sa collaboration avec Allal El FASSI dans le parti de l'Istiqlal, puis la constitution de son propre parti (Union nationale des forces populaires) jusqu'à son opposition à Hassan II après la mort du roi Mohamed V. 

En l’espace d’une seule génération, le monde arabe s’est débarrassé de ses 900.000 Juifs. Aujourd’hui, il n’en reste pas plus que 5.000. Pourquoi sont-ils partis ? Telle est la question à laquelle l’historien Georges Bensoussan s’efforce de répondre.

Le Maroc, vers l'an mille avant JC devient, dans sa partie septentrionale, le lieu d'établissement de comptoirs phéniciens puis carthaginois. Rome sur-plante Carthage et fait du Nord du Maroc une province romaine. Au III ème siècle, celle-ci progressivement réduite à la frange côtière de la Méditerranée, est totalement christianisée.

Sidi Mohammed, ou Sidi Mohammed ben Youssef, né le 10 août 1909 à Fès et mort le 26 février 1961 à Rabat, est le sultan de l'Empire chérifien (1927-1957) et, à la suite de l'indépendance de l'État retrouvée en 1956, le roi du Maroc (1957-1961) sous le nom de Mohammed V.

La profonde ignorance dans laquelle vivait à cette époque la plus grande partie des Israélites de l'Orient et de l'Afrique avait fait sentir la nécessité urgente de les relever par l'instruction ; mais rien ne pouvait laisser prévoir que l'Alliance israélite deviendrait, moins de quarante ans après sa fondation, une des plus grandes oeuvres d'éducation populaire

Installés au Maroc depuis 2 000 ans, bien avant la conquête arabe, avec un  poids démographique considérable : plus de 250 000 Juifs y vivaient encore au milieu du siècle passé.

Ifrane renferme l'une des plus anciennes traces de presence juive au Maroc: c'est la tombe du Rabbin Youssef ben Mimoun qui serait mort en l'an 5 av.J.C. Elle se trouve au cimetière juif connu sous le nom de "Lmiâra" ( nom donné par les juifs marocains à leurs cimetières). 

David est l’exemple du roi qui règne parce qu’il est agréé par Dieu... Parce qu’il est «oint»! La pratique de l’onction chez les anciens Juifs, qui s’est perpétuée chez les Chrétiens, consiste à consacrer une personne à Dieu en lui versant une huile parfumée sur les cheveux et en l’en essuyant. 

Le 11 Juillet 1883, un vendredi soir, arrivant de Tanger, un homme vêtu du caftan traditionnel des rabbins. Il était accompagné d'un autre rabbin. Le premier, plus jeune que son compagnon, était le vicomte Charles de Foucauld devenu plus tard, le révérend père de Foucauld

La première apparition des grandes colonies juives sur le littoral africain date de l’an 320 av. JC, lorsque Ptolémée Soter, fondateur de la dynastie des Lagides, envahit la Palestine et transplante plus de cent mille captifs juifs en Afrique. 

A l'origine, seuls les sultans et leurs épouses avaient le privilège de se procurer un vêtement aussi onéreux, vu que les artisans couturiers passaient des mois à le façonner, à le broder, à le perler à la main, dans des tissages nobles et avec du fil d'or et d'argent.

Au milieu du XIXe siècle, les routes méditerranéennes prennent une nouvelle importance. Pour cette raison les efforts de pénétration des commerçants britanniques de Manchester et de Gibraltar débouchent,  en 1856, sur un traité de commerce, qui ouvre le Maroc aux produits européens. 

Ce massacre eu  des conséquences profondes et durables sur la communauté juive locale. Les survivants du massacre étaient obligés de quitter la ville, leurs biens étaient  saisis par les habitants arabes. La totalité de la communauté restante était en urgence transférée par camion à Jérusalem et tous leurs biens étaient  saisis par les Arabes. 

Alors que les conditions de détention souvent brêves pour ceux qui sont destinés dès leur arrivée au camp aux chambres à gaz, les Juifs ne renoncent pas pour autant à tenter des actions héroïques convaincus qu’ils ont tout à gagner en défiant leur bourreaux

« Si vous le voulez, ce ne sera pas un rêve » – c’est le slogan mis en exergue du roman Altneuland, paru en 1902, dans lequel Herzl développe le projet sioniste sous forme d’une fiction politique : cette société juive en Palestine, basée sur un système coopératif et mutualiste

«La Tunisie ne sera jamais déstabilisée. Car la Tunisie est un peuple». C’est en ces termes que feu Hassan II parlait du pays du jasmin, il y a de cela 34 ans lors d’une interview télévisée.

Après la Seconde Guerre mondiale, le criminel de guerre nazi Adolf Eichmann s'enfuit d'Autriche et parvint en Argentine, où il vécut sous le nom de Ricardo Klement. En mai 1960, des agents du Service de renseignement israélien, s'emparèrent d'Eichmann en Argentine et le transportèrent à Jérusalem pour qu'il soit jugé par un tribunal israélien. 

En quittant contraints et forcés la péninsule Ibérique, les Juifs n'eurent pas, en effet, comme seules destinations le Maghreb, Venise, Amsterdam, Bayonne ou Salonique. Nombre d'entre eux s'installèrent dans les territoires du Nouveau Monde

Du Maroc à L’Egypte, en passant par la Mauritanie, le Sénégal, le Mali et le Niger, les Berbères occupent et ont toujours occupé une place de choix dans la culture et dans l’histoire africaine et mondiale.

L’arrivée de l’islam au VIIème siècle est un moment fondateur et essentiel dans la formation de la nation marocaine. Mais avant que les troupes musulmanes n’atteignent les frontières du Maroc, ce dernier avait déjà une identité, une histoire et une spécificité géographique et culturelle. Retour sur les origines d’un vieux pays et une très ancienne nation.

La libération du peuple algérien s'est faite dans le sang et le déshonneur ; déshonneur pour le gouvernement français, lequel, sur ordre de Charles de Gaulle, abandonna la population oranaise, tant européenne qu’algérienne, la livrant sans défense à la furie vengeresse des vainqueurs ; ceux-ci profitèrent de l'occasion qui leur était offerte pour organiser un massacre de masse.

Né à Rabat le 9 juillet 1929. Il a reçu au Palais Royal les premiers enseignements de la science coranique.Après de brillantes études universitaires à Rabat et à Bordeaux (France), Sa Majesté le Roi obtint, en 1951, le Diplôme d'Etudes Supérieures en droit public.

Contenu Correspondant