Share |

Cuisine

A l'approche de Roch Hachana et de Yom Kippour, la confiture de coings s'impose a nos souvenirs et a nos gouts. Voici une recette facile a realiser.

Ce plat est connu dans le monde entier mais chacun à sa manière de le préparer. L'explication étant un peu longue car la préparation demande plusieurs étapes distinctives j'ai décidé de séparer la recette en plusieurs parties bien distinctes.

Préparation à partir de la matière première, pour en faire une crème salade ou à mélanger pour préparer du Houmous ou du caviar d’aubergines ou pour accompagner les falafels.

Les féculents font-ils grossir ? Est-ce que le pain fait grossir ? Et le chocolat ? Ça fait grossir ? Ces questions reviennent si souvent qu'il était temps d'y répondre et Jean-Michel Cohen est bien placé pour le faire. 

Parfumant le café et le thé, la cardamome joue sur des notes poivrées et citronnées, avec une puissance pénétrante associée à la cuisine orientale. Insufflant à la fois de la fraîcheur et de la chaleur au plat, elle est considérée comme la reine des épices.

Selon des centaines de recherches effectuées sur le cactus partout dans le monde, les chercheurs ont démontrés des bienfaits thérapeutiques et médicinaux de la figue de barbarie.

Le nougat blanc Nougat classique, nougat glacé, ce dessert est déclinable, et notament en nougat blanc ! 

RECETTE DES ARTICHAUTS FARCIS 

La culture gastronomique marocaine a mis sur le devant de la scène les couscous et les tajines (ragout de viande) mais a aussi fait connaitre la pastilla, le plat traditionnel par excellence.

le Maroc figure en bonne place parmi les dix premiers producteurs mondiaux des dattes. La production nationale atteint en moyenne 100.000 tonnes dont 40% est assurée par le Tafilalet et autant par la région du Sud-est.

Il est de notoriété publique que l’excès de sucre est mauvais pour la santé. Cependant, le fructose –sucre naturel contenu dans les fruits – est, à doses comparatives égales, d’un apport glycémique plus sain que le saccharose (sucre granulé blanc) et peut contribuer à convertir les graisses en énergie.

La communauté juive de l’époque avait pour habitude de cuisiner l’artichaut frit pour célébrer la fin du Kippour. Il en tire ainsi son nom "Carciofo alla Giudia" ou en français : "artichaut à la juive". 

Des poivrons grilles parfumes a l'huile d'excellence de la gastronomie marocaine. Facile et sophistique.

La seule façon de grossir suffisamment pour être gros est de s’assurer que vous commencez chaque jour avec assez de sucre pour y arriver. Ajouter du sucre à votre café et un beignet au chocolat, vous etes prêt à commencer une journée de gavage.

La solution est de Manger Méditerranéen ! Le régime méditerranéen, est un régime alimentaire très riche en fruits, légumes, dattes, en produits végétaux comme les grains, les grains entiers et le pain au levain. 

Je vous livre ici la recette des fazuelos. Des beignets marocains qu’on appelle aussi oreilles d’Aman… pas très bon pour la ligne mais délicieux à manger !

Par une chaude journée d’été, quel bonheur de se désaltérer avec une gorgée de boisson fraîche ! Nul besoin de glaçon ou de réfrigérateur

Traditionnellement cette fameuse omelette typiquement Judeo-Marocaine est cuite au four dans une casserole ou un moule à manqué

Riche, variée, goûteuse, raffinée… On rivalise d’adjectifs ampoulés pour décrire la cuisine marocaine, appréciée mais peu mise en valeur. Absence de formation, très peu de promotion à l’étranger…, le Maroc peut, en la matière, largement mieux faire.

L'ete est la et quoi de mieux qu'un bon Taboulé. Plein de saveurs, le taboulé est la salade idéale pour les pique-niques et les barbecues 

Le couscous est un délicieux plat marocain apprécié par tout le monde, il est souvent préparé et servi le vendredi 

Les Juifs du Maroc confectionnent une savoureuse farce au couscous et aux epices pour les volailles et meme l'agneau. 

Falafels, mezzé, tehina, souk, labneh, Mea Sharim, houmous, zaatar… Claire Bastier vous guide à travers Jérusalem et vous fait découvrir les adresses les plus appétissantes de la ville trois fois sainte.

D’un point de vue culinaire, il existe deux grandes catégories de piments : les forts, qui tiennent surtout lieu d’épice, et les doux, que l’on appelle aussi « poivrons », qui sont généralement consommés comme légumes.

Contenu Correspondant