Share |

Cuisine

La cuisine doit son goût aux épices. Elles sont utilisées aussi en pâtisserie qu’en pharmacie, en guise de soins préventifs. Par exemple, lors d’une maternité, on suspendait au dessus du lit de la maman plusieurs sachets contenant une variété d’épices et d’herbes, ceci afin d’activer le prompt rétablissement de la maman.

La cuisine marocaine est une cuisine méditerranéenne caractérisée par sa variété de plats d'origine principalement arabe et berbère avec des influences juives . Malgré ses traits communs avec les cuisines des autres pays nord-africains, la cuisine marocaine a su conserver son originalité et ses spécificités culturelles uniques.

Rincer les aubergines et en retirer le pédoncule. Les couper en deux dans la longueur, puis encore en deux dans la largeur. Creuser l'intérieur de ces morceaux en gardant une cloison tout autour.

Placer le sucre dans une cocotte couvrir d'un demi litre d'eau porter a ebullition ajouter le morceau d'alun pile ainsi que la gomme arabique et laisser cuir jusqu'a ce qu'il commence a former le filet.

Eplucher le chaperon vert au bout de l'aubergine en laissant la tige (ne pas casser la tige), piquer l'aubergine avec une fourchette tout au long et autour d'elle.

Pour préparer de l’eau tiède au citron, il suffit de faire bouillir un peu d’eau, de la laisser refroidir puis d’y ajouter du jus de citron fraîchement pressé. En boire une tasse chaque matin vous permet de : 

Je ne pense pas avoir vu une table de fete au Maroc sur laquelle on ne trouvait pas ces fameuses dattes farcies a la pate d'amande. C'etait un veritable regal et voici la recette pour celles qui desireraient aujourd'hui faire a nouveau ce delice des grandes occasions.

On fait frire 1 kg d'oignons coupes tres petits dans une marmitte tefal.
On ajoute 1 verre d'huile et on laisse revenir a petit feu jusqu'a ce que l'oignon devienne roux

Une recette originaire du Maroc dont le nom varie suivant les régions : fijuelas (zone espagnole du Maroc), fazuelo, oreillette, manicotti etc ...

Leur consommation excessive peut être mauvaise ou ralentir la perte de poids. Il est important de connaître ces aliments qu’il ne faut pas manger en excès. Nous allons ici découvrir ces 5 produits.

Pour les gourmandes et gourmands, voici une recette de macarons moelleux, fourrés à la crème d’amandes. Une recette 100 % amandes, riche, onctueuse et savoureuse à consommer rapidement.

Au Maroc, le parfum saisissant de la menthe est presque omniprésent. Rien de tel qu'un thé à la menthe pour être transporté, l'espace d'un instant, au pays du soleil couchant.

Couper une figue de barbarie est un art.  Tout d’abord se munir d’un couteau bien tranchant, le passer sur le fil de l’ongle pour en apprécier le fil. Sinon aiguiser le couteau, la figue ne doit pas souffrir. 

Quelques gouttes suffisent pour qu’un plat tout à fait ordinaire nous surprenne par une saveur chaude et inattendue. Il faut cependant faire attention à l’utiliser avec parcimonie, car elle peut étouffer complètement les autres saveurs.

Ces petites omelettes (meguinas) sont composées de pommes de terre, de persil plat frais,  d'ail et bien sûr d'oeufs. Elles sont vraiment délicieuses, et ont toujours un succès fou. Elles se servent froides, en guise d'apéritif.

Rien de tel que de petits croquants aux amandes pour accompagner un bon café !

Souccot ou "fête des cabanes" commémore "les nuées de gloire" qui protégeaient le peuple hébreux pendant la traversée du désert. A cette occasion on construit une souccah (cabane) et on agite les quatre espèces. La tradition au Maroc est de préparer un couscous la veille de la fête !

Les pistachiers poussent au Moyen-Orient depuis des milliers d'années. Les pistaches ont toujours constitué un mets délicat très apprécié dans cette région. Elles sont mentionnées dans l'Ancien Testament

La Dafina Juive Marocaine cuisinée par Mami Fortuné de la manière traditionelle. Merci pour cette succulente recette, cela me rappelle mon enfance à Casblanca.

>La 'hallah (hébreu : חלה /xɑːˈlɑː/, /ˈhɑːlə/ ou /ˈkɑːlə/, plur. 'Halloth), également connue dans les langues germaniques comme bar'hes, barkis ou bergis, est un pain traditionnel juif, de consistance riche, proche de la brioche (mais sans beurre), habituellement, mais pas obligatoirement, tressé.

A l'approche de Roch Hachana et de Yom Kippour, la confiture de coings s'impose a nos souvenirs et a nos gouts. Voici une recette facile a realiser.

Ce plat est connu dans le monde entier mais chacun à sa manière de le préparer. L'explication étant un peu longue car la préparation demande plusieurs étapes distinctives j'ai décidé de séparer la recette en plusieurs parties bien distinctes.

Préparation à partir de la matière première, pour en faire une crème salade ou à mélanger pour préparer du Houmous ou du caviar d’aubergines ou pour accompagner les falafels.

Les féculents font-ils grossir ? Est-ce que le pain fait grossir ? Et le chocolat ? Ça fait grossir ? Ces questions reviennent si souvent qu'il était temps d'y répondre et Jean-Michel Cohen est bien placé pour le faire. 

Contenu Correspondant