Dafina.net Le Net des Juifs du Maroc

                    L'ALLIANCE ISRAELITE AU MAROC

 

 

Ecrivez nous

 

 

   

Classe de l'Alliance à Tanger, 1919

Photo Beth Hatefoutsoth

 

 

 

En 1860, six jeunes juifs Français creent l'Alliance israelite universelle (A.I.U.). Cette fondation marque l'institutionnalisation de la solidarite entre Juifs, a l'echelle mondiale. Les fondateurs sont adeptes du mouvement des Lumieres juif ou Haskalah ,apparu dans la deuxieme moitie du 19e siecle en Europe occidentale et orientale. L'A.I.U se donne trois buts : travailler a l’emancipation des Juifs partout dans le monde, aider ceux qui souffrent et soutenir toutes les sortes d’action qui vont en ce sens.
L'institution connaît un succes important. Les peres de l'A.I.U., influences par les ideaux de la Revolution Française et par l'integration des Juifs en France depuis 1789, considerent que l'emancipation des Juifs orientaux n'est possible que s'ils sont mieux instruits. Par consequent, la premiere mission qu'ils s'attribuent est de creer un reseau d'ecoles afin d'eduquer les Juifs qui habitent en Afrique du Nord et en Orient. L’idee  de l’AIU est  de favoriser la culture française sans favoriser l'assimilation.

La premiere ecole de l’Alliance au Maroc est fondee a Tetouan en 1862. Les ecoles enseignent le français, les mathematiques, la science, et l’etude religieuse juive. L’apparition de cette ecole emancipee est vue d’un tres mauvais oeil par les rabbins qui craignent l’assimilation. Un enseignement religieux important etait donne depuis toujours aux enfants au heder jusqu’a l’age de 13 ans partout au Maroc.

Le voyage de Sir Moses Montefiore au Maroc de decembre 1863 a fevrier 1864 contribue au developpement des ecoles de l’Alliance au Maroc. Il pousse l’Alliance Israelite de Paris a ouvrir un reseau d’ecoles partout au Maroc et plus particulierement dans les villages de l’Atlas.

Durant la periode 1880-1914, grace notamment a l'aide financiere du baron de Rothschild, de multiples ecoles ouvrent au Maroc. Il y a 27 ecoles de l’Alliance dans 15 villes et villages atteignant 5.000 eleves au debut du protectorat en 1912. En 1915, le gouvernement français commence a  subventionner  les ecoles de l’Alliance. Les ecoles de l’Alliance ont continue a fonctionner au Maroc français et espagnol, même sous le gouvernement de Vichy. Apres la guerre, le gouvernement français finance environ 60% du budget de l’Alliance, permettant a l'inscription d'augmenter de 22.000 eleves en 1948 a 33.000 eleves en 1956.

Bientot, les enseignants sont eux-mêmes des personnes formees dans les ecoles de l'Alliance : en 1945, l’Ecole Normale Hebraique ouvre ses portes a Casablanca.
Dans les annees1951-52, entre 60 et 70% des enfants juifs sont scolarises dans les ecoles de l’Alliance, reparties dans pres de 55 villes du Maroc.

L’attitude de l’alliance face au sionisme est difficile a cerner. Dans les annees 20, l’alliance s'est fortement oppose aux sionistes du Maroc. La deuxieme guerre mondiale marque un tournant dans l’attitude de l’alliance, liee d’une part a la tragedie de la Choa et d’autre part a l’augmentation de l’aide financiere des juifs d’Amerique et d’Europe. L’Alliance n'a pas formellement embrasse le sionisme, mais a commence a enseigner l'hebreu moderne. Neanmoins, l'association d'anciens eleves de l’Alliance a soutenu le sionisme.

Au depart l’arabe n’etait pas enseigne dans les ecoles de l’Alliance. Les enfants juifs parlaient le judeo arabe, melange d’arabe dialectal et d’hebreux et furent oblige d’apprendre le francais, leur langue maternelle etant considere comme un dialecte. En depit de l'elevation du nationalisme apres la deuxieme guerre mondiale, l’Alliance a resiste a l'enseignement de l'arabe classique, preferant se concentrer seulement sur le Français et l'hebreu. L'arabe classique a fait partie du programme d'etudes dans toutes les ecoles de l’Alliance apres l'independance.

La grande vague de Aliah dans les annees 60 marque le declin des ecoles de l’Alliance au Maroc. Il reste actuellement 2 colleges et lycees, une ecole primaire et une ecole maternelle de l’Alliance au Maroc.

On peut reprocher a l’alliance d’avoir neglige l’identite specifique des juifs du Maroc mais on ne pourra jamais nier le role enorme que l’Alliance a joue tant du point de vue de l’education que d’un point de vue social.

Arielle

Tout mes remerciements a l’AIU qui m’a fournit toutes ces magnifiques photos.
http://www.aiu.org

Classe en plein air a Rabat

Sceance de cinema dans une classe de l'Alliance

 

Cours preparatoire a Larache, 1950

 

Fete de fin d'annee a l'Alliance d'Agadir, 1955

 
 

France

Israel

USA

Canada

© 2000-2006 Harissa, Inc. All rights reserved.

 

 

 welcome 

 DAFINA 

Repas traditionel du chabbat, ce mets a base de ble, pois chiches et viande etait cuit toute la nuit dans un four ferme a basse temperature. Le mot vient de l'Arabe dafina/adafina qui veut dire "couvert, etouffe".
Cliquez ici pour la recette.

 

 


Cherchez dafina